DEPLACEMENT DU BLOG

Pour retrouver mes nouveaux articles et mon actualité, merci de suivre ce lien :

http://loicchaigneau.blogspot.fr/

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Pour en finir avec le Mariage Gay !

Image

L’oubli de la question sociale au profit du sociétal : le combat d’une gauche bobo qui se veut révolutionnaire.

Le mariage homosexuel ou plutôt mariage gay voire « mariage pour tous »[1] est dans toutes les bouches, toutes les têtes, tous les médias. C’est à croire que ce sujet serait le sujet prioritaire et essentiel à la survie de la France en proie à la décrépitude économique… Un tour de passe-passe médiatico-politique de plus. Une fois encore, les politiques, relais des médias se sont emparés d’une question sans contenu politique : qui encule qui, et qu’est-ce que cela lui offre comme droit. La gôche, fer de lance de la question sociétale au détriment des questions économiques et sociales, du PS au Front de Gauche, n’a d’yeux que pour ces débats qui, loin de défendre les ouvriers, les paysans, les petits entrepreneurs qui forment la majorité du peuple français, assumant le principe de réalité, ne font qu’empêcher les véritables débats de fond.

La question autour du mariage gay relève bien davantage d’un matraquage médiatique que d’une inclination volontaire et intéressée. Les « Gays » qui ne constituent qu’une petite nébuleuse politique ne sont pas représentatifs des homosexuels en France qui, contre leur gré ont été pris en main par des milices communautaire et notamment Act up qui revendiquent des droits dans l’espace public du fait de leur activité sexuelle en privé. Il faut le dire très clairement : la République n’a pas à traiter de ces choses-là !

Qu’est-ce que les gays si ce n’est une simple nébuleuse politique ne pouvant défendre des intérêts communs à l’ensemble des homosexuels ?  Un cadre ou un rentier homosexuel n’a pas les mêmes intérêts qu’un ouvrier homosexuel… Les barrières sociales ne sont pas non plus les mêmes. Un cadre homosexuel aura beaucoup moins de mal à trouver un logement qu’un chômeur homosexuel, et leurs intérêts dans la chose publique, et donc en politique ne sont que très rarement voire jamais les mêmes une fois dans la sphère sociale. Il ne faut donc pas résumer les homosexuels à leur être biologique dans la sphère sociale et à leur être social dans la sphère privée… L’activité sexuelle ne détermine pas la pensée politique et le droit à des revendications particulières.

Renversement dialectique et détournement de la question politique.

Au nom de l’idéologie du progrès il faudrait être pour le mariage homosexuel, pourtant, même s’il est clair qu’aujourd’hui il semblerait farfelu d’opprimer les homosexuels, il ne devient pas pour autant progressiste de se faire sodomiser…

Plus étrange encore, ceux-là même qui défendent le mariage homosexuel, bien souvent de petits gauchistes laïcards (c’est-à-dire ni socialistes au sens Proudhonien ou Sorélien, ni marxiste…) s’en prennent violemment à l’Eglise catholique (une fois de plus, invitons-les à (re)lire ceux dont ils se réclament d’ailleurs ou bien à lire des auteurs tels que Christopher Lasch). Pourtant, le mariage dans sa forme civile n’a aux origines aucun sens, le mariage se fonde avec la religion et dans l’idée de reproduction, rappelons-le. C’est alors ceux-là même qui trouvent habituellement l’idée de mariage réactionnaire voire fascisante pour les plus clowns d’entre eux qui s’en vont en guerre aux côtés des homos qu’on entend jamais, pour leur offrir le mariage ! Que de contradictions…

Aussi, le gouvernement nous annonce non pas un mariage homosexuel, mais un « mariage pour tous ». Pourquoi alors réprimer la polygamie ? Au nom de quelle loi universelle ? Cela relève simplement de l’islamophobie qui règne en maître dans les coulisses des partis soi-disant de gauche et relevant du trotskisme lambertiste. (Cf. article de la destruction du nationalisme à la guerre ethnique et idéologique.) De Charlie Hebdo au FN, même combat : taper sur les musulmans au nom d’une laïcité rêvée et abstraite. Quand il s’agit de faire appliquer la philosophie des Droits de l’Homme chère à BHL au Moyen-Orient et de donner des leçons à ces « sales arabes » qui ont plusieurs femmes, la gôche socialiste n’est pas la dernière…
Tout ceci participe davantage d’une entreprise de destruction des valeurs traditionnelles, celles-ci mêmes qui nous protègent de la société libérale-libertaire où chacun est un nomade métissé sans sexe et poussant un caddy… le rêve de Brezinski, de Fourest, d’Attali ou de Nagy-Bosca… Alliance de la gauche-bobo(PS) et de la droite financière (ump)

Du mariage pour tous à « l’effet-chiot ».

 

« Il ne s’agit pas d’être pour ou contre, mais de s’opposer à une “légifération” sans débat sérieux. On nous dit que les enfants élevés par des couples homosexuels ne vont pas plus mal que les autres. Mais sur la base de quelles études, de quels chiffres ? C’est une propagande pour intimider la pensée ! »
Jean-Pierre Winter pyschiatre

« Je suis défavorable à l’homoparentalité. D’abord parce que,

en tant que pédiatre ayant travaillé sur les pathologies, j’ai constaté que l’enfant souffre aujourd’hui d’un statut d’objet de consommation. Autoriser l’adoption à des couples dont la sexualité a tourné le dos à la procréation accentuerait ce statut. »
Aldo Naouri pédiatre

« Après le pacs, le mariage n’est qu’une étape vers l’homoparentalité. J’y suis opposé. L’Etat, qui donne au symbolique sa force de contrainte et de repère pour la société – et non l’inverse – ne doit pas autoriser le mariage et la filiation entre deux personnes de même sexe. Si la sexualité humaine n’est pas simplement “naturelle”, elle n’est pas non plus tout entière culturelle, affranchie des lois de la reproduction. »
Michel Schneider psychanalyste

Le plus grave dans tout cela étant peut-être encore la manière dont on néglige l’enfant, comme un vulgaire produit de consommation… Cet « effet-chiot » dont parlait Marcel Rufo. Cet enfant caprice qu’on voudrait avoir en négligeant toute réalité biologique. Malheureusement, l’essence précède l’existence, et l’on nait bien femme qu’on le veuille ou non. L’addition d’une femme plus une autre ou de deux hommes ne donnent pas d’enfant, c’est une simple réalité biologique.

Pire encore, l’adoption est en France quelque chose de très contrôlé, et les listes d’attentes pour les couples hétérosexuels s’étendent sur plusieurs années. On ne voit donc pas pourquoi les couples homosexuels seraient privilégiés. En ne tenant pas compte bien sûr de l’argumentation naïve dont on nous rebat les oreilles « un enfant avec deux hommes ou deux femmes gentils est mieux qu’avec un couple hétéro qui le maltraite », effectivement, le bien c’est mieux que le mal, l’eau ça mouille et c’est ainsi…. En réalité, cet élargissement de l’adoption ne permettra que d’étendre le trafic d’enfants, notamment d’enfants soi-disant adoptés mais en fait achetés dans des pays pauvres qui se retrouvent au cœur de réseaux pédocriminels. Ces réseaux chers aux élites UMPS, et dont Jack Lang ou Le neveu Mitterrand son friand… [2]

Bientôt Six moi de « Présidence »….

Le bilan est plus qu’affligeant et désastreux comme on s’en serait douté… François Hollande s’est agenouillé comme prévu devant les banques et l’UE… ratifiant le traité Merkel-Sarkozy, rehaussant la TVA, abandonnant les ouvriers de chez PSA (renseignez-vous d’ailleurs sur les liens entre PSA et l’Iran – Notre soumission à l’idéologie américaine tue nos ouvriers…) etc.  Mais, ce brave Flamby toujours aussi mou de partout n’en a pas oublié les affaires sociétales qui jamais ne touchent au capital, c’est là même leur intérêt… Tout comme on légifère sur le harcèlement sexuel, alors que le plein emploi remédierait facilement à ce genre de pratiques marginales, le patron ne pouvant plus embêter la secrétaire qui à tout moment pourrait quitter son travail… Au lieu de résoudre les problèmes politiques par l’économique et le social qui touchent au capital on applique des pseudo-lois sociétales qui empêchent tout débat et tout changement… Ce qui intéresse nos gouvernants désormais c’est de savoir ce qui se passe derrière nos maisons et même derrière nos braguettes, cela nous rappelle « les heures les plus sombres de notre Histoire » comme ils aiment pourtant à le rappeler….

[1] http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/vallaud-belkacem-loi-droit-mariage-tous-devrait-tre-adopt-e-d-2013-331601

[2] http://www.pedopolis.com/    – http://www.pedopolis.com/pages/qui-ose-en-parler-/stan-maillaud/

[3] Pour rire un peu… http://www.youtube.com/watch?v=5Rrvsn-oaLM

Loïc Chaigneau

Licence Creative Commons
Pour en finir avec le Mariage Gay ! de Loïc Chaigneau est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.
Fondé(e) sur une œuvre à https://dialectiquelibre.wordpress.com/2012/11/24/pour-en-finir-avec-le-mariage-gay/.

https://dialectiquelibre.wordpress.com

Pour un nouveau CNR : http://www.initiative-communiste.fr/http://www.u-p-r.fr/

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , , | 1 commentaire

De la destruction du Nationalisme vers la guerre ethnique et idéologique.

Il est de bon ton de diaboliser le nationalisme, idée devenue fasciste pour ces bobos gauchistes qui ne voient dans le drapeau tricolore que l’emblème d’un fascisme d’abord colonial ensuite collabo que les sains cours d’Histoire du système qu’ils prétendent combattre leur a enseigné.  Pourtant, n’en déplaise à tout étudiant en sciences molles prostitué à la CNT ou pire aux petits bobos nouveaux tartuffes  qui se prétendent marxistes et font leur révolution dans les classes, payés  par les maîtres qu’ils croient attaquer, le nationalisme, la nation est un concept de gauche.  La nation, issue de la Révolution Française, c’est l’idée que les Hommes issus d’une même terre, d’une même Histoire et d’une même langue forment un peuple uni, dans une entité qui dépasse tout clivage secondaire, la nation est ce qui rassemble, et donc aujourd’hui, ce qui dérange. La Nation, ce n’est pas le renfermement sur soi face à un monde cosmopolitique, la politique n’est pas un système binaire, le choix qui s’offre à la France et aux autres pays, notamment européens, va au-delà du repli sur soi ou de l’insertion totale dans une politique de globalisation libérale.

Toute cette politique de destruction d’appartenance à une nation conduit justement à la marche forcée vers la guerre, et la guerre d’abord idéologique, puis ethnique, qui mène à la guerre civile, plus destructrice que jamais. Ainsi, depuis maintenant plusieurs décennies,  des organes tels que SOS Racisme dont Baudrillard faisait le parallèle avec sos Baleines  dont le désir semble être de sauver les baleines, et pour l’autre alors peut-être, de sauver… le racisme. Cela, en faisant des Français d’origines immigrés, mais nés en France, des acculturés, des jeunes qu’on enferme dans des cases : Black, Beurre… Des jeunes ou des plus vieux désormais à qui on a enseigné par l’intermédiaire d’éducateurs P.S ( SOS Racisme étant la boutique d’Harlem Désir et Julien Dray, mais aussi de BHL, tous derrière Hollande pour 2012, beaux soutiens auquel on peut ajouter le Valseur, Valls, qui pleurait il y a un peu moins d’un an la mort politique de son papa adoré DSK… Que d’hommes intègres en sommes.) ou trotskistes une haine viscérale de la France, l’éloge des racines d’un pays qu’ils n’ont pour la plus part pas connu, Algérie, Maroc, Sénégal… Pour créer de la ségrégation  entre le peuple français. Ce sont eux les responsables aussi de la mise en avant des personnalités telles que Joey Star et « ses potes » comme représentants des jeunes de banlieue qui apparemment Nique Tous leur Mère ou plutôt la nôtre… Comment ne pas créer ainsi de la haine entre des personnes, toutes française, par le biais de la couleur, une haine qui aurait pu être moindre si l’on n’avait pas forcé les gens à se détester.

Et puis, dans le courant des années 2000, les révoltes de ces « jeunes de banlieue » envers ces maîtres qu’ils ne voulaient plus, ces BHL et autre Dray, ont conduit ces derniers à changer de politique, désormais, face à ces sauvages hostiles à l’Etat D’Israel que sont ces jeunes pro-palestinien, il faudra  « Frapper sur le pote ». Alors, une fois encore, on monte les français dit « de souche » contre ces français « musulmans ». Pourtant, ces français-musulmans qui dérangent parce qu’ils cassent des voitures, harcèlent la population, font du trafic et je ne sais quoi encore sont bien souvent des jeunes dont le comportement est impulsé par un modèle américains issu d’Harlem grâce à MTV ou TF1 et non des musulmans. Mais peu importe, le système n’est plus à une contradiction près, l’ennemi, c’est le musulman.

Ceci fait, au travers des médias-menteur, de l’imMonde ou du journal tv, on fait accepter plus facilement l’image du musulman violent, guerrier et destructeur. Dès lors, lorsqu’un pays arabe est attaqué, ce ne sont que « quelques bougnoules en moins »… et c’est pour notre sécurité intérieure qu’on tue des civils en Afghanistan et en Libye… (Rappelons que d’après les chiffres officiels Europeens, aucun attentat depuis  les années 2000 sur le territoire français n’a été commis, après enquête, par des groupes islamistes.)  Alors, Quand l’Amerique décidera dans quelques mois d’enclencher une guerre contre l’Iran à partir du détroit d’Ormuz, impulsé par Israel, en France, on ne pourra que leur donner raison, et Français « de souche » et Français musulmans n’auront plus qu’à s’entre-tuer dans un conflit civil où aucun n’a d’intérêts… Les seuls gagnants seront les banquiers, qui comme toujours financeront tous les camps en créant toujours plus d’argent, nerf de la guerre, et spéculant sans cesse.

Le véritable travail politique de terrain qui devait être fait ces dernières années était celui de réconciliation du peuple avec la Nation. La nation qui faisait des français un peuple fort et uni quel que soit leur religion, rassemblé autour d’un « mieux vivre » qui constitue l’essence de toute société. La Nation ne pousse à la guerre que si l’on crée la haine de l’autre, tout comme aujourd’hui  L’OTAN regroupe des pays qui n’ont rien en commun pour faire la guerre au monde musulman. Mais si demain, notre nation n’est plus bafouée mais souveraine et donc au peuple, c’est le rayonnement et le déploiement vers d’autres nations comme celles d’Amerique Latine et d’Afrique qui nous attend… Mais pour l’instant, nous sommes en marche forcés vers une troisième guerre mondiale, et en temps de guerre, il n’y a plus que deux camps…

Loïc Chaigneau

Creative Commons License

Publié dans Culture, Guerre, Histoire, Politique et société | Laisser un commentaire

L’enfant roi… de la consommation.

le spot! Ici

Nous sommes arrivés à l’heure où la télé donne des cours d’éducation aux parents. Big Brother vous dites? N’importe quoi… Non, il s’agit seulement d’essayer de canaliser ces parents trop violents qui osent, au détour d’une petite gifle déjà punie ou d’une fessée, dire « NON! » à leur bambin-roi. Quelle monstruosité, nous ne sommes tout de même pas des chiens, nous sommes les maîtres du monde animal! Il y a bien longtemps que notre cerveau reptilien ne nous sert plus qu’à pisser. À baiser aussi, mais en dehors de la TV et du film porno de canal, c’est assez réprimé, à moins de faire l’éloge de millions de conquêtes sur TF1 ou de montrer lafemme comme n’étant qu’une pute suceuse vêtue de latex.

Dans cette affreuse période où l’on voudrait encore inculquer une éducation à nos enfants, il est temps pour le « service public » (quel service!) de prendre le relais. Pourtant, nos prédécesseurs, de Rousseau à Kant, trop réacs sans doute, nous ont d’abord dit pour l’un que « le plus sûr moyen de rendre son enfant misérable était de l’accoutumer à tout obtenir » tandis que l’autre nous expliquait que c’était par l’éducation que l’homme apprenait les lois morales et pouvait donc mieux vivre et acquérir sa liberté… Aaah… ringard! On se souvient encore du petit Jean-Jacques qui prenait plaisir à recevoir une correction, seul moyen pour lui de capter l’attention sexuelle. Aujourd’hui, mieux vaut que l’enfant de dix ans s’installe devant un film porno avec ses copains et voie des beaufs défoncer une femme qui pourrait être leur mère. Castré à tout jamais, l’enfant pourra consommer.

Consommer, oui, n’est-ce pas là le but de ce spot après-tout ? Le philosophe J-C Michéa expliquait d’ailleurs très bien qu’au règne de l’enfant unique et roi, l’ultra-libéralisme suivrait, l’exemple de la Chine actuelle lui donnant raison.

Car on le sait, un enfant qui aura été habitué à tout obtenir quand il l’aura voulu sans aucune réprimande ne pourra que se plaire dans une société où seul importe que l’on détruise l’autre et que l’on achète toujours plus pour montrer sa supériorité. Et, lorsqu’il ne pourra pas acheter et posséder toujours plus, il sera névrosé, hystérique, dépressif. Là, l’explication psychologico-canalytiquo-psychiatrique viendra à bout de ses souffrances par les médicaments en l’abrutissant et en lui faisant croire qu’il dispose toujours de sa liberté, celle de consommer avec son SMIC ou son RMI dans des conneries.

La fessée quant à elle devrait être rangée au placard des plaisirs sadomasochistes et échangistes des clubs +18 qui frustrent les gosses de 14 ans qui s’astiquent le manche jusqu’à pouvoir y entrer. La fessée payante qu’on aura jamais eue enfant deviendra alors l’offrande tant espérée.

Les médias ne font pas la différence entre la gifle et la fessée qui éduquent, font comprendre les interdits, construisent l’enfant et lui permettront plus tard de se révolter peut-être afin de mieux se comprendre, et la gifle de l’enfant réellement battu. Aujourd’hui tout est battu: femme, chien, enfant. Le mâle blanc est à tuer, le phallus doit tomber pour laisser place à une société féminisée et consumériste à laquelle on assiste déjà et qui nous fait sombrer de plus en plus dans la décadence. Le bambin des années 2000 n’aura eu aucun interdit et aura castré son père avant même d’être né. Son père aura d’ailleurs été très ému de pouvoir lui donner le sein à défaut d’autre chose…

Une chose est sûre, quand la morale est instaurée par la télé, c’est la preuve qu’une telle société ne se porte pas très bien et que le marché inhumain va pouvoir s’amplifier de plus en plus. Traumatisé d’avoir reçu une gifle en contrepartie de tout ce qui peut nous être offert, quel malheur, c’est sûr, à jamais je détesterai mon père… Bande d’ignorants! Et même si ca peut en traumatiser certains, le plus souvent, ça construit et ça évite de devenir une larve sans couilles suicidaire.

Alors, portez-vous bien : mangez cinq fruits et légumes par jour, limitez l’abus d’alcool, ne giflez pas vos enfants (sans quoi, dans une lignée stalinienne, ils vous dénonceront ou vos voisins le feront parce que vous aurez voulu éduquer la progéniture décérébrée et débile, bientôt avide de pouvoir d’achat)! Ne conduisez pas trop vite, regardez la tv, travaillez, travaillez, emmenez vos enfants à Disneyland, ne faites pas trop l’amour en vrai, seulement à la tv mais parlez-en partout sans cesse! Allez au Mc do! Votre vie est réussie, Bravo ! Ah j’oubliais ! Soumettez-vous aussi à la Fondation pour l’enfance, à la LICRA, à Sauvons le racisme (SOS racisme), à la LDJ évidemment, au téléthon, à la donation pour le sida, à l’UE et aux États-Unis.

Loïc Chaigneau

[Tous mes textes sont protégés par Copyrigth France.]

Publié dans Uncategorized | 1 commentaire

Cibler les actes faussement subversifs…

Haschich: il y a deux raisons fondamentales qui font de la drogue et en particulier du haschich un objet de fausse subversion.
Tout d’abord, il semble évident à toute personne quelque peu sensée et dont le cerveau fonctionne assez bien que le chit rend celui qui le consomme débile (au sens premier du terme, à savoir manquer de force) d’un point de vue physique mais surtout intellectuel. Arrêtons-nous alors sur deux points : la régression des capacités intellectuelles et ce pourquoi le système souhaite tant nous faire croire qu’il condamne la résine de cannabis. (Là encore avec un peu de réflexion on comprend vite où je veux en venir). Il faut avant tout partir d’un principe très simple: dans 90% des cas, lorsque le système souhaite interdire quoi que ce soit de basse envergure (même si la consommation du chit est très importante évidemment) et qu’il en parle constamment c’est pour en faire la promotion sur le « marché noir » afin qu’il soit consommé tout de même et ce dans des quantités parfois bien plus importantes du fait de sa prohibition que s’il avait été mis sur le marché directement. Pour conclure donc, le cannabis est véhiculé par le système afin d’augmenter l’abrutissement des masses, car tout le monde le sait il est bien plus facile d’affliger une vie rude à quelqu’un dont l’esprit est ailleurs et qui choisit de ne pas voir la réalité mais de se défoncer afin de l’éviter, laissant ainsi le système maître et la population dans la débilité.

La seconde raison pour laquelle le cannabis est un faux objet de subversion réside dans le fait qu’il est la représentation même du fonctionnement du libéralisme comme toute drogue, dans son fonctionnement. Pour cela, je me réfèrerai au philosophe très talentueux et malheureusement méconnu qu’est M. Clouscard. Il écrit : « Tout geste de consommation est d’ordre sensible. Il marque le corps à la fois par un produit et par l’usage de ce produit. Le plaisir de la consommation est un acte qui inclut à la fois la morphologie sociale (geste micro-social) et la fonction organique. Ce qui accroche, donc, c’est aussi et surtout, la forme, l’usage et la façon (de consommer). Et ainsi se constitue la mémoire sensible, l’inconscient au bon sens du mot : la mémoire de la matière, de l’organique. Le matériau social est aussi important que le matériau apporté par le corps. Celui-ci est façonné par cette morphologie sociale. L’habitude est portée par cette excentration du corps qui est la mémoire du corps. Tout un gestuel social devient ainsi la voie d’accès au plaisir. […] le corps ne peut alors que le ratifier. Le répéter. Pour ressentir encore le plaisir déjà éprouvé. Ainsi nait l’accoutumance. Elle est un fait social et corporel, morphologique et fonctionnel, psychologique et sociologique. […] Aussi, le corps ne peut que vouloir la répétition du plaisir. »

En bref, le cannbis (ou même la clope d’ailleurs) s’appuie sur la sensation et sur le désir, désir de répétition du bon et c’est là le principe même de l’idéologie libérale, la consommation par le désir et le vice. On laisse aller les passions, sans contrôle aucun de soi-même (ce qui réduit de beaucoup nos libertés par ailleurs…) et ainsi, on crée des acheteurs compulsifs. C’est pourquoi le « drogué contestataire » est mis en avant par le système comme un héros de la soi-disant contestation….

Le sexe : il est bien loin d’être subversif pour la simple raison qu’il suffit d’allumer sa télé, à n’importe quelle heure, sur n’importe quelle chaîne pour en voir.

Est-ce la débauchée revêtue du jean et du string que l’on blâme ou la fille chaste ou même voilée ?… La soi-disant émancipation sexuelle n’a servi qu’à réduire la femme à l’objet pour les bienfaits du libéralisme tandis que le patronat la rend esclave du salariat et du travail qui engendre dépressions et éclats relationnels.

Vivre avec son temps serait donc vouloir un cul derrière chaque produit afin de pousser à la consommation. Nul n’a besoin d’une surexposition sexuelle ou de pornogaphie; ceci résulte seulement de la médiatisation sexuelle qui impose cela comme étant « le bien » et « le bon ».

En croyant se libérer sexuellement, c’est notre porte-feuille que nous libérons le plus souvent en faisant ainsi profiter le système.

La sexualité tient de la sphère privée et n’a plus aucun sens lorsqu’elle est étalée sans cesse sur la sphère publique et que chacun y a accès. Ceci ne sert qu’a rendre complexé et dépressif, tant pour les femmes qui voient de partout des poupées hollywoodiennes sans formes et vulgaires que les hommes qui n’osent plus aborder une femme à cause de toutes les revendications féministes qui font que les femmes se prennent pour des top-models et qui brisent toutes relations.

La sexualité devient un plaisir instantané alors qu’il est un plaisir de durée basé sur l’érotisme et la séduction, bien plus agréable.

Au final, là encore tout cela n’entraîne qu’une grande dépression sociale. Notre siècle est celui de la peur et de la solitude, aujourd’hui la France est le premier pays consommateur d’antidépresseurs, et l’on évalue à près de 10% le nombre de personnes qui vivent dans une profonde solitude. Une fois de plus, le sytème nous tient et nous afflige par des images brutales de sexe partout, dans la télé, dans les magazines.

L’image sans le réel est inutile alors banissez tout cela et faites l’amour… réellement (et pour ce, pas besoin de quelconques sex-toys ou autres objets du vice…).

Les manifestations:

S’il fût un temps où les révoltes populaires permettaient un changement de politique, il en est autre chose aujourd’hui comme nous avons récemment pu le voir avec la réforme des retraites. Et ce, pour plusieurs raisons.

Avant tout, les manifestations françaises aujourd’hui n’ont rien à voir avec celles qui se déroulent en ce moment en Tunisie ou en Egypte où le peuple s’est réellement manifesté. En France désormais, ce sont les syndicats (CGT, CFDT, Sud Rail et autre supercherie, démasqués par la majeure partie des ouvriers qu’il sont censés représenter (car rappelons-le les syndicats ne représentent que 7% des ouvriers, pour le reste c’est une petite colère étudiante pour futur banquier malheureusement…)) qui organisent les parcours pour les manifestations, qui sont d’ailleurs toujours les mêmes.

Ainsi, le « peuple » défile entre petits commerces et petites gens qui essaient simplement de travailler. Travailler, car bien avant les ministres du gouvernement, ils ont du, eux les premiers, se serrer la ceinture. Les manifestants défilent sans risque et bien encadrés par les forces de l’ordre, tandis que les gouvernants n’ont pas à se tracasser et sont libres de leurs mouvements! Bien sûr, certains diront que c’est pour montrer que le peuple réagit et ceux-là même espèreront être écoutés; malheureusement, pour que cela soit possible, il faudrait encore croire que nous sommes en démocratie et, mes pauvres amis… nous en sommes bien loin!

Alors, si demain vous désirez manifester et être entendu, descendez plutôt dans les rues la rage au ventre et non dans l’attente du barbecue de fin de cortège! Immobilisez les vrais lieux de pouvoirs et représentatifs de celui-ci (l’Elysée, les mairies, les banques, les sièges de grandes entreprises, l’assemblée nationale etc.)! Sinon, vous vous contenterez de marcher comme un mouton sous le joug des dirigeants collabos des différents syndicats…

Encore faut-il avoir un réel esprit de révolte… à vous de voir!

L’anti-islamisme primaire:

De l’extrême gauche à l’extrême droite, avec d’un côté le petit Olivier Besancenot qui, après avoir instrumentalisé la femme voilée afin de gagner des voix auprès des jeunes musulmans de banlieue, la chasse à coups de latte car le voile et la charia ne collent pas avec son logiciel de trotskiste et que celles-ci ne rapporte pas assez; et de l’autre, Marine Le Pen qui elle, condamne avec violence et bêtise l’Islam, et ce sans cesse et partout, validant ainsi la logique de domination étatsunienne, ce qui lui permet d’accéder aux médias plus facilement que son cher papa! Entre ces deux-là, on connait d’ailleurs les mesures tout aussi idiotes exercées par l’UMPS envers la communauté musulmane et immigrée dont ils ont besoin par ailleurs afin de baisser les salaires des ouvriers français ou étrangers nationalisés français.

À l’UMPS, on tape sur l’Islam. Eh oui! Plus de « touche pas à mon pote », car l’ordre suprême venant des Etats-Unis et d’Israël condamne cette pratique! Il faut taper sur le pote nègre gênant, pour valider les raisons données aux guerres en Irak et en Afghanistan. Ce, pour se protéger des talibans (qui ont été créés par les Etats-Unis et dont on sait désormais qu’ils n’avaient rien à voir avec Al Qaida, d’après un rapport de l’armée américaine accessible sur le net.).

Les vraies raisons cependant, ce sont le pétrole, l’opium et la domination planétaire. Mais en contrepartie, il faut tout de même faire venir l’immigré majoritairement musulman afin qu’il vide nos poubelles à moindre coût!

Vous l’aurez compris, libéraux, « socialistes », anarchistes, trotskiste, « fascistes », etc. valident tous la logique de domination américaine et la théorie grotesque et insensée du « choc des civilisations ».

Il faut donc penser plus loin, et même s’il est vrai qu’il est extrêmement dérangeant de voir l’Islam se répandre dans les lieux publiques, il faut modérer ses attaques et voir que la plupart des jeunes délinquants n’a rien à voir avec l’Islam modéré présent majoritairement en France, mais est plutôt sur une logique américaine venant de Harlem…

Les cons sont des musulmans, des chrétiens, des blancs, des juifs, des rouges, des bleus, des chiens… Les musulmans n’ont pas le monopole de la connerie, alors certes il faut défendre les valeurs françaises, et donc la chrétienté, mais réaffirmons plutôt ces valeurs plutôt que de courir à la guerre civile contre deux ou trois musulmans fanatiques, car c’est exactement ce que le système attend.

Le rap et le rock: très vite, l’un valide le conflit de civilisations, crée de la haine communautaire (Black VS blanc) souhaitée par le système pour en arriver à la guerre civile, détériore l’image du « jeune de banlieue » et des musulmans en général, tout ceci dans des textes ridicules et une rythmique grotesque…; l’autre a des airs faussement contestataires et se présente au détriment du jazz avec l’arrivée en masse du jean, pantalon, veste, chaussettes… à l’americaine, un non-respect de la morale qui tend vers l’ « émancipation » libertaire, base de la consommation libérale…

Pour autant, rien n’empêche d’écouter et d’apprécier certains rock ou du rap ,mais les faux-airs contestataires sont pour beaucoup un peu énervants voilà tout.


« On domine plus facilement les peuples en excitant leurs passions qu’en s’occupant de leurs intérêts. » G. Le Bon

Bien à vous.

Loïc.

Contrat Creative Commons
Cibler les actes faussement subversifs… de Loïc Chaigneau est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 Unported.
Basé(e) sur une oeuvre à dialectiquelibre.wordpress.com.

Publié dans Débats et idées, Politique et société | Laisser un commentaire